12/01/2019

Grand débat : les associations et la démocratie participative locale


Nous appelons toutes les associations à relayer la revendication ci-après, telle quelle ou modifiée, auprès de leurs interlocuteurs locaux afin que "travailler ensemble" soit institutionnalisé.
Nous avons souvent constaté un manque de communication et d'échange, voire un cloisonnement entre :
- d'un côté les instances de décision
- de l'autre les associations qui ont, chacune à son niveau et dans son domaine, des idées, des connaissances du terrain ou encore des compétences à partager utilement pour la collectivité.
Les associations sont pourtant composées de citoyens qui se rejoignent autour de questions qui ont toujours un impact sur la vie de tous les jours : une association est représentative de la vie locale.

C'est pourquoi notre association saisit l'opportunité du "Grand débat national" pour demander :
  1. qu'à chaque niveau de prise de décision (commune, bassin versant, agglo...) soient créées une ou des commissions participatives.
  2. que toutes les associations puissent siéger à ces commissions, en fonction des problématiques soulevées par un projet quel qu'en soit le porteur et en cohérence avec leurs statuts.
  3. que des budgets participatifs soient instaurés dans toutes les représentations publiques locales comme à l'échelle de territoire. 


07/01/2019

Déchetterie du port : l'embellie, c'est du passé

Après notre intervention auprès de la CCI (concessionnaire du site) en avril 2018, rapidement suivie d'effet, la situation s'était nettement améliorée (voir ici). 
Nous avions nous-mêmes également gratté partiellement le sol pollué lors de la journée citoyenne.
Depuis, le décor a bien changé, les choses se sont fortement dégradées...

Locquémeau

LocquémeauLocquémeau

Locquémeau   Locquémeau             Sans commentaire                    

La CCI vient donc d'être à nouveau alertée ce 7/01 sur cette situation bien plus grave que précédemment. La mairie a été informée de notre démarche.

26/12/2018

L'affaire du siècle

Une pétition qui bat des records ne pourra pas rester sans effets... C'est ici.

https://laffairedusiecle.net/?fbclid=IwAR3p1y4ozd_v5pndka367oI9KQKwkyBF8JCCu5Sf91fezIhAEIvhyVeq23w


La pétition a été lancée par 4 associations. D'autres répondent également à l'appel.



08/09/2018

Du plastique dans les champs : pourquoi ? Que faire ?

Actuellement à Lokemo, plusieurs tas de résidus végétaux sont en attente d'épandage. Sauf qu'au végétal se mêlent de nombreux déchets non dégradables et polluants comme les morceaux de plastique.
C'est en fait un phénomène récurrent et fréquent.
Il s'agit de broyat végétal produit directement sur les sites de collecte : celui-ci provient de la déchèterie de Krist à Ploumilliau. Une broyeuse circule régulièrement de déchèterie en déchèterie notamment pour réduire les volumes surabondants. Les agriculteurs utilisent ainsi un produit a priori vertueux, censé être "vert", pour couvrir et enrichir les sols.
Sauf que la broyeuse n'est pas un outil de tri : elle broie ce qu'on lui a donné à broyer, du végétal bien sûr, mais aussi des sacs et des restes de bâches en plastique, des câbles électriques..., bref, tout ce que les particuliers, les services et les professionnels auront déversé. 
Comment éviter de telles pollutions ? C'est on ne peut plus élémentaire !
Les déchets verts doivent rester des déchets verts et il appartient à chacun de faire l'effort minimum qui consiste à faire son propre tri, qui n'incombe pas à la collectivité.
Nous allons faire des propositions pour tenter d'éliminer ce problème.

Une solution encore plus efficace consiste à conserver ses propres déchets verts, une énorme économie pour la collectivité et un recyclage utile pour chaque jardin !
Quant au compost, qui est un produit broyé, fermenté et pourtant tamisé à Pleumeur-B, il peut aussi être contaminé par des particules de plastique issues... des "déchets verts".
Tôt ou tard, ces particules contaminent le monde vivant dans les sols, dans les eaux et dans les airs.

29/04/2018

Déchetterie du port de Locquémeau


Cette déchetterie portuaire est théoriquement réservée aux pêcheurs professionnels puisqu'elle est gérée par la Chambre de Commerce et d'Industrie.
Début avril, nous pouvions encore voir ceci :





Nous avons contacté la CCI et émis plusieurs propositions pour tenter d'améliorer ce site dont l'état dépend aussi des comportements de certains usagers pourtant manifestement étrangers au monde professionnel de la pêche...

Résultat : aujourd'hui, la cuve d'huiles usagées est vide et un conteneur adapté a été mis en place pour recueillir proprement les filtres à huile.



25/03/2018

Un tiers des oiseaux ont disparu en 15 ans...

Si les pratiques agricoles ne sont pas les seules responsables, elles y ont largement participé... mais rien ne s'oppose à ce que ça continue comme en témoigne cette carte !

https://www.google.com/maps/d/edit?mid=11Tsu9RIH6q_NnBMl9KZky82e9YJWKHIw&ll=48.70479886258204%2C-3.5750610428208347&z=17


Voir aussi l'article ans "Le Monde"

19/03/2018

AG reportée

AG Sémaphore reportée à lundi prochain 26 mars, 20h 30 salle polyvalente de Lokemo.